top of page

Le prophète, signe vivant qui montre Dieu


St Benoît, Terre cuite de frère Antoine (Tamié)

Dans l'Évangile d'aujourd'hui, Jésus dit : "Celui qui accueille un prophète parce qu'il est prophète aura la récompense du prophète" (Mt 10, 41). Trois fois le mot "prophète" ; mais qui est le prophète ? Certains l'imaginent comme une sorte de magicien qui prédit l'avenir, mais c'est une idée superstitieuse, et les chrétiens ne croient pas aux superstitions, comme la magie, les cartes, les horoscopes ou d'autres choses de ce genre. Soit dit en passant, de très nombreux chrétiens vont se faire lire les mains : s'il vous plaît ! D'autres ne présentent le prophète que comme un personnage du passé, qui a existé avant le Christ pour annoncer sa venue. Pourtant, Jésus lui-même parle aujourd'hui de la nécessité d'accueillir les prophètes ; ils existent donc toujours, mais qui sont-ils ? Qui est le prophète ?


Le prophète, frères et sœurs, est chacun de nous : en effet, avec le baptême, nous avons tous reçu le don et la mission de prophétie (cf. Catéchisme de l'Église catholique, 1268). Le prophète est celui qui, en vertu du Baptême, aide les autres à lire le présent sous l'action de l'Esprit Saint. C'est très important : lire le présent non pas comme une chronique, mais sous l'action de l'Esprit Saint, qui aide à comprendre les projets de Dieu et à y correspondre. En d'autres termes, le prophète est celui qui oriente les autres vers Jésus, qui témoigne de lui, qui aide à vivre aujourd'hui et à construire demain selon ses plans. Nous sommes donc tous des prophètes, des témoins de Jésus "pour que la force de l'Évangile resplendisse dans la vie quotidienne, familiale et sociale" (Lumen Gentium, 35). Le prophète est un signe vivant qui montre Dieu aux autres, le prophète est un reflet de la lumière du Christ sur le chemin de ses frères et sœurs. Nous pouvons donc nous demander : moi qui ai été "élu prophète" dans le baptême, est-ce que je parle et surtout est-ce que je vis comme témoin de Jésus ? Est-ce que j'apporte un peu de sa lumière dans la vie de quelqu'un ? Est-ce que je me mets à l'épreuve ? Je me demande : comment va mon témoignage, comment va ma prophétie ?


Le Seigneur, dans l'Évangile, nous demande aussi d'accueillir les prophètes ; il est donc important de nous accueillir les uns les autres comme tels, comme porteurs du message de Dieu, chacun selon son statut et sa vocation, et de le faire là où nous vivons, c'est-à-dire dans la famille, dans la paroisse, dans les communautés religieuses, dans les autres sphères de l'Église et de la société. L'Esprit a distribué des dons de prophétie dans le saint peuple de Dieu : c'est pourquoi il est bon d'écouter tout le monde. Par exemple, lorsqu'il faut prendre une décision importante, il est bon avant tout de prier, d'invoquer l'Esprit, mais ensuite d'écouter et de dialoguer, en ayant confiance que chacun, même le plus petit, a quelque chose d'important à dire, un don prophétique à partager. C'est ainsi que l'on recherche la vérité et que l'on diffuse un climat d'écoute de Dieu et de ses frères, dans lequel les personnes ne se sentent pas accueillies seulement si elles disent ce qui leur plaît, mais se sentent acceptées et valorisées en tant que dons pour ce qu'elles sont.


Pensons au nombre de conflits qui pourraient être évités et résolus de cette manière, en écoutant les autres avec le désir sincère de se comprendre ! Demandons-nous enfin : est-ce que je sais accueillir des frères et des sœurs comme dons prophétiques ? Est-ce que je crois que j'en ai besoin ? Est-ce que je les écoute avec respect, avec le désir d'apprendre ? Parce que chacun de nous a besoin d'apprendre des autres, chacun de nous a besoin d'apprendre des autres.


Que Marie, Reine des Prophètes, nous aide à voir et à accueillir le bien que l'Esprit a semé chez les autres.


Pape François

ANGELUS

Place Saint-Pierre

Dimanche 2 juillet 2023

 

Source : Site du Vatican

Illustration :

St Benoît, Terre cuite de frère Antoine (Tamié)


32 vues0 commentaire
bottom of page